Glotofobias e imaginarios de las lenguas, número dirigido por Graciela Villanueva e Iván Jiménez (laboratorio IMAGER, EA 3958) Télécharger au format iCal
 
El quinto número de la revista transdisciplinaria y multilingüe Quaderna tratará la temática « Glotofobias e imaginarios de las lenguas ». Invitamos a todos los investigadores interesados en el tema a que envíen sus propuestas a los responsables de este número, que será publicado a comienzos del años 2020. Las contribuciones pueden provenir de diferentes campos disciplinarios (literatura, civilización /historia, filosofía /historia de las ideas, lingüística /didáctica) y diversas lenguas presentes en la revista (francés, inglés, alemán, español, italiano) y pueden estar redactadas en cualquiera de las lenguas que se acaban de mencionar.

Temática
Aunque la ley (en Francia y en otros países) denuncie y prohíba diversas formas de discriminación, las discriminaciones lingüísticas son en general minimizadas, olvidadas o simplemente ignoradas por los textos jurídicos. La noción de glotofobia apunta a poner en primer plano un tipo particular de discriminación, la que está relacionada con las prácticas lingüísticas. Philippe Blanchet (autor de Discriminations : combattre la glottophobie, 2016) define la glotofobia como « el desprecio, el odio, la agresión, el rechazo, la exclusión de personas, discriminación negativa efectiva o supuestamente fundada en el hecho de considerar incorrectas, inferiores, erradas ciertas formas lingüísticas (percibidas como lenguas, dialectos o usos de las lenguas) empleadas por esas personas, discriminación fundada en la condena de formas lingüísticas (sin tener en todos los casos cabal conciencia del alcance de los efectos de dicha discriminación sobre las personas) ». En efecto, como la xenofobia, la homofobia o la islamofobia, la glotofobia ne se limita al rechazo de una característica (real o supuesta) de alguien, es un rechazo de la persona misma. La persona es rechazada no sólo porque habla una lengua en lugar de otra (es decir no sólo porque no habla la lengua que se espera, la lengua que se valora y se considera como LA lengua que se debe hablar), la persona es rechazada porque usa, en el seno de una única y misma lengua, una variedad lingüística que se considera inferior o incorrecta (un acento, una manera de hablar o de escribir, cierto vocabulario, cierto registro). En lugar de considerar el plurilingüismo y la pluralidad lingüística como signos de la vitalidad y de la riqueza del mundo y de la sociedad en la cual vivimos, la glotofobia los niega, los ignora, los desprecia e intenta aniquilarlos.
La noción de glotofobia exige una reflexión sobre los imaginarios lingüísticos y culturales en una perspectiva poscolonial, entendiendo el pensamiento poscolonial como una voluntad de « sustraerse a una polarización implícita e inherente a la doctrina colonial : la del poder y del contrapoder de los orígenes », poniendo en tela de juicio las « categorías excluyentes en el ámbito histórico, artístico y político », es decir cuestionando todo discurso que se funde en una « territorialización, sea ésta geográfica o ideológica, y en referencias a la pureza del origen, la lengua, la religión, el dogma ideológico » (Émilienne Baneth—Nouailhetas, « Le post-colonial : histoire des langues », 2006, revue Herodote Nº 120, p. 48-76, la traducción es nuestra).
Se trata de pensar el peso del imaginario y del poder en el ámbito de la enseñanza de las lenguas (en Francia y en el extranjero), en el ámbito de la edición y de la traducción, de pensar la práctica y la circulación cotidianas de las lenguas en la sociedad y en la literatura. Este número de Quaderna invita a una reflexión sobre las representaciones de las lenguas y sobre su interacción en el seno de un mercado lingüístico y a una reconsideración de la traducción, la edición y la enseñanza de lenguas en un mundo regulado por relaciones de dominación. Cabrá preguntarse si la comunicación entre las lenguas a través de la traducción contribuye a reforzar la pluralidad lingüística o si, por el contrario, reproduce las desigualdades presentes en otros ámbitos. Se podrá explorar la manera en que los individuos, los grupos sociales o los poderes públicos se valen de la cuestión lingüística como herramienta de discriminación o de dominación – o, por el contrario, como arma de reconocimiento y de liberación – en el ámbito de los movimientos sociales, el derecho o la reglamentación. También se podrá estudiar las variedades dialectales y sociolectales privilegiadas por los escritores y escritoras, traductores y traductoras, editores y editoras en un mercado inserto en el proceso de mundialización y las estrategias posibles para hacer frente a las tensiones entre lo local y lo global.

Orientaciones posibles
De acuerdo con este marco teórico, el estudio de la problemática podría hacerse siguiendo diversas orientaciones. He aquí una selección de algunas de ellas :
Estudios literarios :
- los imaginarios de las lenguas en la literatura y en la edición,
- las representaciones de las lenguas y de las variedades dialectales y sociolectales en la ficción literaria, las implicaciones ideológicas de dichas representaciones.
Historia de las ideas/filosofía :
- las relaciones entre la diversidad lingüística y el poder,
- una perspectiva decolonial para pensar las lenguas.
Civilización/historia :
- glotofobia y discriminación, glotofobia y racismo,
- historia de la glotofobia y de los imaginarios de las lenguas.
Lingüística/didáctica :
- traducción e imaginarios de las lenguas,
- las variedades dialectales y sociolectales vistas por los lingüistas,
- el lugar de los imaginarios en la didáctica de las lenguas y en las instituciones de enseñanza (escuelas, colegios, liceos, universidades).

Selección de artículos
La selección de las contribuciones se desarrollará en dos etapas : en la primera, invitamos a los interesados a que nos transmitan un proyecto de artículo en forma de resumen de 300 palabras aproximadamente, acompañado de una breve noticia bio-bibliográfica. Después de la preselección de las proposiciones en función de su interés, de su calidad y del equilibrio general del volumen, invitaremos a los investigadores seleccionados a que nos envíen sus artículos completos para que sean sometidos a una evaluación por pares de doble ciego (peer-reviewing).

Calendario
- antes del 1ro de marzo de 2019 : envío de las propuestas en forma de resumen,
- antes del 15 de abril de 2019 : preselección de las propuestas por el comité de redacción de la revista,
- antes del 1ro de septiembre de 2019 : envío de los textos completos (aproximadamente 40000 caracteres /6000 palabras),
- antes del 15 de diciembre de 2019 : evaluación de las propuestas por pares de doble ciego /validación de las propuestas,
- antes del 15 de enero de 2020 : envío de la versión definitiva de las contribuciones para las cuales los evaluadores hayan pedido modificaciones,
- entre el 15 de enero y el 1ro de marzo de 2020 : preparación de la publicación,
- marzo de 2020 : publicación en línea del número 5 de la revista Quaderna.

Las proposiciones de un máximo de una página incluyendo una breve noticia biobiliográfica del autro deben ser enviadas a y a (fecha límite para el envío de las propuestas : 1ro de marzo de 2019).

Appel à contributions pour le n° 5 de la revue Quaderna
Glottophobies et imaginaires des langues, sous la direction de Graciela Villanueva et Iván Jiménez (laboratoire IMAGER, EA 3958)

Le cinquième numéro de la revue transdisciplinaire et multilingue Quaderna portera sur le thème « Glottophobies et imaginaires des langues ». Nous invitons tou∙e∙s les chercheur∙se∙s intéressé∙e∙s par le sujet à envoyer leurs propositions aux responsables de ce numéro à paraître au début de l’année 2020. Les contributions peuvent provenir des différents champs disciplinaires (littérature, civilisation, histoire, philosophie, histoire des idées, linguistique, didactique) et linguistiques (français, anglais, allemand, espagnol, italien) couverts par la revue ; elles peuvent être rédigées, au choix, dans l’une des langues susmentionnées.

Argument
Bien que la loi (en France et ailleurs) dénonce et interdise différentes formes de discrimination, les discriminations linguistiques sont souvent négligées, oubliées ou ignorées par les textes juridiques. La notion de glottophobie se réfère à un type particulier de discrimination, celle qui est liée aux pratiques linguistiques. Philippe Blanchet (auteur de Discriminations : combattre la glottophobie, 2016) définit la glottophobie comme « le mépris, la haine, l’agression, le rejet, l’exclusion, de personnes, discrimination négative effectivement ou prétendument fondés sur le fait de considérer incorrectes, inférieures, mauvaises certaines formes linguistiques (perçues comme des langues, des dialectes ou des usages de langues) usitées par ces personnes, en général en focalisant sur les formes linguistiques (et sans toujours avoir pleinement conscience de l’ampleur des effets produits sur les personnes) ». En effet, comme la xénophobie, l’homophobie ou l’islamophobie, la glottophobie ne se limite pas au rejet d’une caractéristique (réelle ou supposée) chez quelqu’un, c’est un rejet de la personne. La personne est rejetée non seulement parce qu’elle parle une langue au lieu d’une autre (autrement dit parce qu’elle ne parle pas la langue attendue, valorisée et considérée comme la langue qu’il faut parler), elle est rejetée parce qu’elle utilise, au sein d’une langue donnée, une variété linguistique qui est considérée comme inférieure ou incorrecte (un accent, une manière de parler ou d’écrire, un certain vocabulaire, un certain registre). Au lieu de considérer le plurilinguisme et la pluralité linguistique comme des signes de la vitalité et de la richesse du monde et de la société dans lesquels nous vivons, la glottophobie les nie, les ignore, les méprise et cherche à les anéantir.
La notion de glottophobie exige une réflexion sur les imaginaires linguistiques et culturels dans une perspective postcoloniale ou décoloniale. La pensée postcoloniale s’entend ici comme une volonté de « s’extraire d’une polarisation implicite et nécessaire à la doctrine coloniale : celle du pouvoir et du contre-pouvoir des origines » et de mettre en question les « catégories nettes dans les domaines historique, artistique et politique », autrement dit de questionner tout discours qui repose sur une « territorialisation, soit géographique soit idéologique, et sur des références à la pureté de l'origine, de la langue, de la religion, du dogme idéologique » (Émilienne Baneth-Nouailhetas, « Le postcolonial : histoires de langues », Hérodote Nº 120, 2006, p. 48-76).
Il s’agira de penser quelle est la place de l’imaginaire et du pouvoir dans le domaine de l’enseignement des langues (en France et à l’étranger), dans le domaine de l’édition et de la traduction, dans la pratique et la circulation quotidiennes des langues dans la société, dans la littérature. Ce numéro de Quaderna invite à la réflexion sur les représentations des langues et leur interaction au sein d’un marché linguistique. Il invite aussi à une reconsidération de la traduction, de l’édition et de l’enseignement des langues dans un monde régi par des rapports de domination. On pourra par exemple se demander si la communication entre les langues par le biais de la traduction contribue à renforcer la pluralité linguistique ou si, au contraire, elle reproduit les inégalités présentes dans d’autres domaines. On pourra explorer la manière dont les individus, les groupes sociaux ou les pouvoirs publics se saisissent de la question linguistique comme outil de discrimination et de domination – ou au contraire de reconnaissance et de libération – dans les mouvements sociaux, le droit ou la réglementation. On pourra également s’interroger sur les variétés dialectales et sociolectales privilégiées par les écrivain∙e∙s, par les traducteur∙rice∙s et par les éditeur∙rice∙s dans un marché atteint par la mondialisation et sur les stratégies qui peuvent être mises en place pour faire face aux tensions entre le local et le global.

Axes envisagés
En suivant ce cadrage, l’étude de la problématique pourrait se faire selon plusieurs axes dont voici une sélection :
Approches littéraires :
- les imaginaires des langues dans la littérature et dans l’édition,
- les représentations des langues et des variétés dialectales et sociolectales dans la littérature, les enjeux idéologiques de ces représentations.
Histoire des idées et philosophie :
- les rapports entre la diversité linguistique et le pouvoir,
- une perspective décoloniale pour penser les langues.
Civilisation et histoire :
- glottophobie et discrimination, glottophobie et racisme,
- histoire de la glottophobie et des imaginaires des langues.
Linguistique et didactique :
- traduction et imaginaires des langues,
- les variétés dialectales et sociolectales vues par les linguistes,
- la place des imaginaires dans la didactique des langues et dans les institutions d’enseignement (écoles, collèges, lycées, universités).

Sélection des articles
La sélection des contributions se déroulera en deux étapes : dans un premier temps, nous vous invitons à nous transmettre un projet d’article sous forme de résumé d’environ 300 mots accompagné d’une brève notice bio-bibliographique ; après la pré-sélection des propositions en fonction de leur intérêt, de leur qualité et de l’équilibre général du numéro envisagé, nous inviterons les chercheur∙se∙s retenu∙e∙s à nous envoyer leurs contributions intégrales, lesquelles seront soumises à une double évaluation à l’aveugle (peer-reviewing).

Calendrier
- avant le 1er mars 2019 : envoi des propositions sous forme de résumés,
- avant le 15 avril 2019 : pré-sélection des propositions par le comité de rédaction de la revue,
- avant le 1er septembre 2019 : envoi des textes achevés (autour de 40000 signes/6000 mots),
- avant le 15 décembre 2019 : peer-reviewing/validation des contributions,
- avant le 15 janvier 2020 : envoi de la version définitive des contributions pour lesquelles des modifications sont demandées,
- 15 janvier - 1er mars 2020 : préparation à la publication,
- mars 2020 : publication en ligne du numéro 5 de la revue Quaderna.

Les propositions d’une page maximum incluant une brève notice biobibliographique sont à envoyer à et (rappel de la date-limite pour l’envoi des propositions : 1er mars 2019).
 
Lieu Université de paris-Est Créteil, 60 av. général de Gaulle, 94000, Créteil
Contact  et
Proposition de contributions à la revue en ligne QUADERNA, n°5 avant la fin du mois de février.

Agenda

Août 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31

Appels à communication

Prochaines Journées d’étude de la SHF - 30/11/2019
Féminités, masculinités et fiction sérielle espagnole : industries culturelles et assignations de genre Proposition d’appel à contributions pour le n°12 de la revue Genre en séries - 15/09/2019
Memoria del franquismo en el cómic del siglo XXI (Arras) - 15/12/2019
Appel à dossiers, contributions - 08/10/2019
Murs, barrières, obstacles - 15/10/2019
Appel à contribution - revue HispanismeS - 08/07/2021
Insinuer dans l'Espagne du Siècle d'Or - Université Montpellier 3 - 25/10/2019 - 01/09/2019
Portes et seuils au Siècle d'or 2 : métaphores et symboles - 01/09/2019
Le mouvement hippie dans le monde hispanique. Identités – Mobilités – Conflits – Héritages - 01/09/2019
La Guerre Civile espagnole : un hiéroglyphe toujours à décrypter ? Regards extérieurs sur un conflit national (1939-2019) - 30/09/2019
De la ville à la nation : continuité et ruptures dans l’histoire de la chanson espagnole contemporaine (XIXe -XXIe siècles) - 15/10/2019
Noir Caraïbe. 2ème Journée d'étude sur l'écriture policière dans la zone caribéenne - 30/09/2019
Poésique 19 « Traduire la chanson » (XVe –XXIe siècles) - 06/12/2019
Sexe majeur, sexe mineur ? « Les femmes qui pensent ne sont pas (toutes) dangereuses » - 02/09/2019
Cruautés et violences dans le conte et le récit bref / Crueldades y violencias en el cuento y l narración breve - 15/09/2019
II Coloque international « La Retirada et l'exil républicain espagnol en Bretagne, 80 ans après (1939-2019). Histoire, mémoire, création » (Canal U) - 31/07/2024
Réalisme(s) dans la fiction littéraire espagnole contemporaine (XIXe-XXe-XXIe siècles) - 15/09/2019
Colloque international "Capitales ibériques du XIXe au XXIe siècle : tisser des relations" - 13/09/2019
Branchements culturels. Un concept pour re-penser les interculturalités, identités et altérités en Amérique ibérique - 01/10/2019
Séminaire interuniversitaire Genre et Arts dans une perspective Poét(h)ique et Politique (GAPP) - 02/10/2019

Congrés, colloques et journées d'étude

16/06/2019 - Prochaines Journées d’étude de la SHF
07/07/2019 - Féminités, masculinités et fiction sérielle espagnole : industries culturelles et assignations de genre Proposition d’appel à contributions pour le n°12 de la revue Genre en séries
07/07/2019 - Memoria del franquismo en el cómic del siglo XXI (Arras)
08/07/2019 - Appel à dossiers, contributions
08/07/2019 - Murs, barrières, obstacles
09/07/2019 - Appel à contribution - revue HispanismeS
09/07/2019 - Insinuer dans l'Espagne du Siècle d'Or - Université Montpellier 3 - 25/10/2019
09/07/2019 - Portes et seuils au Siècle d'or 2 : métaphores et symboles
10/07/2019 - Le mouvement hippie dans le monde hispanique. Identités – Mobilités – Conflits – Héritages
11/07/2019 - La Guerre Civile espagnole : un hiéroglyphe toujours à décrypter ? Regards extérieurs sur un conflit national (1939-2019)
13/07/2019 - De la ville à la nation : continuité et ruptures dans l’histoire de la chanson espagnole contemporaine (XIXe -XXIe siècles)
13/07/2019 - Noir Caraïbe. 2ème Journée d'étude sur l'écriture policière dans la zone caribéenne
13/07/2019 - Poésique 19 « Traduire la chanson » (XVe –XXIe siècles)
14/07/2019 - Sexe majeur, sexe mineur ? « Les femmes qui pensent ne sont pas (toutes) dangereuses »
15/07/2019 - Cruautés et violences dans le conte et le récit bref / Crueldades y violencias en el cuento y l narración breve
15/07/2019 - II Coloque international « La Retirada et l'exil républicain espagnol en Bretagne, 80 ans après (1939-2019). Histoire, mémoire, création » (Canal U)
18/07/2019 - Réalisme(s) dans la fiction littéraire espagnole contemporaine (XIXe-XXe-XXIe siècles)
22/07/2019 - Colloque international "Capitales ibériques du XIXe au XXIe siècle : tisser des relations"
25/07/2019 - Branchements culturels. Un concept pour re-penser les interculturalités, identités et altérités en Amérique ibérique
01/10/2019 - Séminaire interuniversitaire Genre et Arts dans une perspective Poét(h)ique et Politique (GAPP)

Annonces

Aucun événement

Séminaires

Aucun événement
Aller au haut